Posted on

Interview de notre practicienne en médecine chinoise – Caroline Sanchez

Qui suis-je ?
 
Rome ne s’est pas faite en un jour. Comme toute personne, j’ai connu des hauts et des bas, mais je ne changerais rien si tout était à refaire.

Pourquoi ? Parce que cela m’a permis de grandir et d’approfondir mes compétences, afin de proposer des soins en adéquation avec mes valeurs et qui je suis aujourd’hui.

Attirée par la relation d’aide, désirant comprendre l’être humain et l’accompagner dans son évolution, je m’engage tout d’abord dans des études à l’Institut Régional du Travail Social et devient assistante de service social.
J’exerce alors en foyer d’hébergement, centre médico-social, en milieu scolaire et associatif, puis en intégrant le service de médecine du travail de La Poste. Mes missions sont la prévention des Risques Psycho-sociaux et l’accompagnement des personnels malades ou présentant un handicap.
Cette expérience va définitivement changer mon regard sur la maladie et les prises en charge proposées par la médecine classique.
J’explore alors les thérapies énergétiques, les médecines douces et décide de m’engager dans une reconversion professionnelle en Médecine Traditionnelle Chinoise.

 
Quels sont les principes, le fonctionnement de la médecine chinoise ?
 

Les fondements de la médecine traditionnelle chinoise sont :

  • L’observation du vivant : c’est ce qui différencie la MTC de la médecine occidentale, il s’agit d’observer l’homme dans son environnement et les interactions entre l’homme et la nature .
  • L’approche holistique : il faut étudier le corps et l’esprit dans leur ensemble, et non le corps indépendamment de l’esprit.

 

La médecine chinoise a identifié que chacun d’entre nous est pourvu de courants d’énergies qui circulent plus ou moins bien dans notre organisme.

  • Cette énergie vitale se trouve également présente à l’extérieur et nous relie à notre environnement (Qi = énergie vitale).
  • Les points énergétiques du corps humain permettent à l’énergie de circuler dans les 12 méridiens. La stimulation de ces points entraîne, par résonance, une amélioration dans le fonctionnement de l’organe (ou du viscère, ou du méridien) concerné. L’harmonie est présente quand l’énergie circule correctement.
  • Lorsqu’il y a un déséquilibre, le praticien va pouvoir appliquer des techniques de rééquilibrage (Qi Gong thérapeutique, séances de Tuina, moxibustion, ventouses, alimentation, conseils de santé, etc…)
 
En quoi consiste une consultation ?
 
En médecine chinoise , nous ne parlons pas de maladies mais de syndrômes (Vide de Qi, de sang, mucosités TAN, plénitude, chaleur, sècheresse,etc…), le praticien doit poser un diagnostic juste, déterminer le syndrôme présent, afin d’appliquer un traitement adapté.
Pour poser ce diagnostic traditionnel, il faut procéder à un examen, consistant à recueillir et interpréter les signes cliniques.Ce recueil d’informations se déroule en quatre étapes :
– Observation (corps, visage, langue …)
– Auscultation (sons, odeurs…)
– Interrogatoire (historiques, troubles ressentis…)
– Palpation (corps, membres, pouls…)Une fois le syndrôme identifié, il faut appliquer un traitement. Plusieurs outils s’offrent au praticien de MTC : alimentation santé, tuina (massage thérapeutique chinois), moxibustion, ventouses, Qi Gong et conseils de santé…
 
Combien de temps dure une consultation ?
 
La première consultation dure 1h30 (bilan énergétique et soins compris) car il est nécessaire de recueillir l’histoque familial et médical pour identifier les forces et faiblesses du patient, les consultations de suivi durent ensuite environ 1h.